Combien de mystifications jalonnent notre connaissance du passé du monde, et surtout combien de non-dits dont la révélation dépasserait l’entendement et ébranlerait l’histoire telle qu’elle nous est contée !

Notre planète nous expose les stigmates d’un passé bien plus riche que celui dépeint par les institutions censées transmettre et diffuser le savoir.

Lumière sur les Temps a pour objectif de jeter un coup de projecteur sur des zones d’ombre de l’histoire non explorées par malveillance, incurie, idéologie ou frilosité.

jeudi 2 octobre 2014

L'Art et l'interprétation extraterrestre

Les chercheurs, parfois trop enthousiastes, de preuves de la venue d'extraterrestres sur notre planète ont pour fâcheuse habitude de tirer des plans sur la comète du moindre détail d'une oeuvre, notamment picturale.
Ainsi, les deux personnages ci-dessous gravés sur une roche dans le site préhistorique des grottes de Valcamonica en Italie sont, selon eux, forcément dotés d'un casque démontrant leur haute technicité, donc leur origine extraterrestre.



Avant toute chose, je me demande bien pourquoi d'emblée attribuer des connaissances à des êtres venus d'ailleurs plutôt qu'à des hommes en une époque plus reculée que celle admise. En aparté, c'est bien là l'un des principaux sujets de Lumière sur les Temps : l'histoire de l'humanité est bien plus ancienne que ce que l'on nous apprend. Un haut degré de connaissances était déjà aux mains des hommes, ne serait-ce que 70 siècles plus tôt, et pour preuve irréfutable, Gobekli Tepe en Turquie dont nul ne conteste les 12000 ans d'âge.
Secundo, ne pourrait-on pas voir en ces cercles qui ressemblent à des casques, pourvus ou non d'artifices picturaux tels que des rayons qui s'en échappent afin d'en exprimer l'activité ou l'importance, quelque chose de plus banal, à savoir la manière de présenter un aspect mystique ou divin ou tout simplement supérieur inhérent aux personnages de l'oeuvre. 
Fra Angelico (1395-1455) représenta-t-il des extraterrestres ou bien des personnages dont le caractère divin devait être représenté, en l'occurence par des disques ornés de motifs ?




De même, Simone Martini (1284-1344) : 


Et même, plus récemment Dali (1904-1989) :





Des auréoles, la représentation d'un aura, bref un artifice artistique pour signifier l'importance ou l'activité d'un personnage sont le plus souvent figurés par des cercles ou des disques ou l'évocation géométrique de globes dans l'art, et cela, très certainement depuis que l'homme a ressenti le besoin de s'exprimer par le dessin.
Enfin, afin de démontrer qu'il y a d'autres exemples que ceux d'oeuvres représentant des personnages mystiques ou divins, ci-dessous un travail de Keith Haring (que je n'aurais jamais pu autrement intégrer dans un même dossier que celui où Dali, Fra Angelico et Marini figurent) :


Non, les rayons qui émanent autour des têtes des deux personnages ne sont pas l'oeuvre de l'activité supra-cérébrale et ionisante de l'esprit de deux extraterrestres, mais juste un moyen de figurer l'expressivité des deux personnages.

J'ajouterai, cependant, que l'hypothèse d'extraterrestres sur notre planète dans le passé, le présent ou le futur est une hypothèse qu'il me semble devoir envisager plus que sérieusement. Et c'est bien parce qu'il faut être sérieux sur ce sujet-là, qu'il faut à tout prix éviter les impasses du sensationnalisme et du raccourci syncrétique.
Autrefois, Dieu suffisait à présenter l'inconnu sans en expliquer la cause ; aujourd'hui, pour beaucoup, les extraterrestres ont repris ce rôle sans script concret.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire